RIFA apnée

Réactions d’interventions face aux accidents d’apnée (RIFA A) : Formation de secourisme dédiée spécifiquement à l’apnée. Excellente complémentarité avec les stages d’apnée.

VALIDATION DE LA PARTIE SPÉCIFIQUE

Les capacités 1, 2, et 3 de la compétence sont enseignées, attestées et validées par au minimum un moniteur fédéral premier degré d’apnée ou un moniteur de pêche sous-marine licencié à la FFESSM.

EXIGIBILITÉ

Le tableau ci-dessous indique les conditions d’exigibilité de la compétence RIFA spécialité Apnée pour se présenter aux différents brevets fédéraux d’apnée. Les conditions spécifiques sont fixées et précisées dans les conditions d’inscription, dûment décrites dans le manuel de formation technique.

NIVEAU APNÉISTEEXIGIBILITÉ

PASS’ APNÉISTE

APNÉISTE PISCINE

PASS’ PLONGEUR LIBRE

APNÉISTE EN EAU LIBRE

FACULTATIF

APNÉISTE CONFIRMÉ PISCINE

APNÉISTE CONFIRME EN EAU LIBRE

APNÉISTE EXPERT EN EAU LIBRE

INITIATEUR (IE1)

INITIATEUR PROFONDEUR (IE2)

MONITEUR FÉDÉRAL 1° (MEF1)

MONITEUR FÉDÉRAL 2° (MEF2)

OBLIGATOIRE

CAPACITÉS

 Connaissances, savoir faire et savoir êtreCommentaires et limitesCritères de réalisation
1.Communication entre apnéistes lors d’un accident en apnée Application des méthodes de surveillance

Connaissance des signes normalisés de la FFESSM et réponses adaptées aux circonstances de l’accident

Connaissance des signes pré syncopaux
Rapidité d’intervention et prise en charge de l’accidenté.
2.Mise en sécurité de l’accidentéRéaliser une technique de sauvetage, de tractage puis de hissage sûre et adaptée à la situation, pour mettre l’accidenté hors d’eau et le débarrasser de toute entrave aux fonctions vitalesMaîtrise du sauvetage, du tractage, maîtrise du hissage, mise en sûreté de l’accidenté
3.Mise en sécurité de la palanquéeVérifier la composition de la palanquée, et assurer le regroupement du matériel de celle-ciMaîtrise de la gestion de la palanquée
4.Coordination et partage des différentes opérations liées à l’accidentRôle de chacun en fonction des compétences présentes. Assurer la liaison entre les divers intervenantsMaîtriser la gestion de crise
5.Prise en compte des plaintes et malaises de la victime et évaluation des fonctions vitales

Reconnaissance des signes liés aux accidents en apnée et surveillance

L’apnéiste doit rassurer, interroger et recueillir les plaintes et l’état de la victime.

Il doit surveiller l’évolution de l’état de la victime (*)
6.Mise en œuvre des techniques adaptées à l’état de la victime

Respect des recommandations de la Commission Médicale et de Prévention Nationale en matière d’accidents, dont:

  • Ranimation cardio-pulmonaire(RCP)
  • Inhalation O2
  • Insufflation O2 à 100% à 15 litres par minute
  • conduite a tenir lors des traumatismes
Application des techniques (*).
7.

Appel aux secours.

Passation des informations aux urgences et suivi

Adaptation des procédures d’appel aux conditions de pratique de l’activité

En mer : connaissance des procédures d’appel par moyen maritime (VHF, VHF ASN)

Transmission auprès des organismes de secours adaptés des éléments concernant la victime et la situation de l’accident

En mer : CROSS